« Tout le monde peut battre tout le monde »

Au top de la poule A avec 4 victoires et 0 défaite, Rosaire Malonga et l’EAB Angers reçoivent Tarbes-Lourdes ce week-end.

L’équipe a bien commencé la saison avec 4 victoires, c’est un début parfait ?
Début parfait oui car on n’a pas encore perdu. En plus on a joué quelques grosses équipes du championnat comme Poitiers et Lorient, il faut continuer à être réguliers et performants match après match.

Toi personnellement tu te sens comment dans ce groupe, il y  pas mal de nouveaux joueurs ?
Je me sens vraiment bien, le coach, les joueurs, on est tous sur la même longueur d’onde donc c’est vraiment sympa.

Il y a un nouveau coach cette saison, qu’est-ce qu’il essaye d’apporter et de mettre en place au quotidien ?
Il insiste beaucoup sur la défense, on est un groupe qui est capable de défendre vraiment fort. Le coach est exigeant, mais insiste sur le fait de prendre du plaisir, de partager le ballon.

La Poule A paraît très équilibrée, tout le monde peut battre tout le monde… Tu partages cette analyse ?
Personnellement, c’est la première fois que je suis dans cette poule-là. Avec Kaysersberg et Andrézieux j’étais de l’autre côté. La poule est homogène oui, il y a de belles équipes, des gros rosters, tout le monde peut battre tout le monde. Ça va être serré jusqu’au bout.

On sait que cette première phase c’est un marathon, sur quels aspects le club/staff fait attention au quotidien ?
Le club fait attention à la récupération et à ce niveau-là il n’y a rien à dire. Tout est mis à disposition pour qu’on soit le mieux possible : les kinés, les soins, les saunas. Surtout que l’on commence à enchainer les matchs le mardi et le week-end, donc pour éviter les blessures il faut faire attention à la récupération.

Ce week-end, vous jouez contre Tarbes-Lourdes, qui vient de battre Toulouse, pas un match facile encore ?
C’est clair ! Après on se méfie de toutes les équipes. Quand on joue contre des clubs qui ont un bilan de 1-3 ou 2-2, ça ne change rien du tout. Ça reste un match de basket, tout le monde a sa chance. On prend chaque match sérieusement pour aller chercher le plus haut possible.