Faites vos jeux

Un titre de champion, une accession en Pro B, des places en playoffs à aller chercher et 4 descentes à éviter, voilà les enjeux de cette deuxième phase de NM1 qui commence ce soir.

Qui veut un titre de champion de France ? Dans le groupe A, la course est lancée et elle sera ouverte jusqu’au bout. 3 clubs partent en pole position : Angers, Poitiers et Chartres affichent un bilan de 6 victoires et 2 défaites et sont donc favoris pour se disputer la première place. Les choses sérieuses commencent vraiment ce soir avec le PB86 qui reçoit le CCBM dans le premier choc de cette deuxième phase. De son côté, Angers accueille Mulhouse, juste derrière au classement avec 4V et 4D. Même bilan pour Lyon SO et Lorient, le CEP qui reçoit l’ambitieux STB Le Havre et sa nouvelle recrue XXL Valentin Bigote. Les normands sont pour le moment 7e (3V, 5D)  et n’auront donc pas beaucoup le droit à l’erreur si ils veulent aller chercher un titre et donc une accession directe à l’échelon supérieur. Même constat pour Caen qui se déplace à Rueil ce soir. Longtemps devant dans leurs poules respectives en première phase, le CBC et le RAC ont lâché un peu de terrain sur les dernières semaines et penseront peut être plus à se rapprocher d’une place de choix pour les playoffs plutôt que jouer le titre. 10e et qualifié de justesse dans ce groupe A, le Stade Rochelais, ambitieux en début de saison, aura à cœur de montrer qu’il appartient au top du top de la division.

L’objectif pour les équipes du groupe B ? Se qualifier pour les playoffs et viser la plus haute place possible pour éviter les énormes écuries du groupe A au premier tour.
Seuls 7 clubs seront qualifiés pour la phase suivante, les 3 autres seront maintenus… mais en vacances. Avant la première journée, ils sont 4 à se partager la première place : Vitré, Boulogne-sur-Mer, Andrézieux et Cergy. Derrière, Tarbes-Lourdes et Orchies auront leur mot à dire et voudront offrir un tour de playoff à leurs supporters. Besançon, Toulouse, Les Sables Vendée et Pont de Cheruy complètent ce groupe B qui sera très ouvert : 2 victoires seulement séparent le 1er du 10e.
Le gros choc de ce groupe ce week-end ? Sûrement le duel entre Tarbes et Andrézieux dans le Sud-Ouest.

Enfin, le groupe C … ou le groupe de la peur. 8 équipes, 4 descentes. Sachant que le Pôle France est intouchable, ce sont donc 7 clubs qui vont jouer leur survie en NM1. Rennes et Kaysersberg, performants en première phase face à leurs adversaires directs, partent avec une longueur d’avance et un bilan très positif de 5 victoires et 1 défaite.  Derrière, Challans qui reçoit le Pôle France ce vendredi est dans le positif avec 4 victoires et 2 défaites. Pour le moment ce sont Dax, Avignon, Golbey Epinal et Bordeaux qui ferment la marche et qui ont donc un pied en NM2. Mais avec 8 journées à venir, tout peut changer.