"On a montré notre capacité à durer dans les efforts"

Vainqueur avec le Pôle France de l'étape à Varese de l'Euroleague juniors ce week-end, Lamine Kebe revient sur la prestation des jeunes joueurs du PFBB. L'entraîneur tricolore se projette sur le tournoi final à Berlin où deux équipes françaises seront représentées : le Pôle France et LDLC ASVEL.

Que symbolise pour vous cette victoire du Pôle France à Varese (Italie) lors du tournoi de qualification du Next Generation Tournament ?
C'est toujours un moment important dans la saison pour nous au Pôle France, que ce soit les joueurs ou l'encadrement. D'autant plus qu'on en a été privé la saison dernière en raison de la pandémie de la COVID-19. Les joueurs sont arrivés avec beaucoup de détermination, on est très heureux de la performance réalisée en pratiquant un beau basket. On est forcément content de se qualifier pour l'étape suivante.

Avec un écart moyen de 31 points, 4 victoires en autant de matches, vous avez dominé les débats en Italie...
En effet, ces résultats valident le projet global du Pôle France BasketBall, le fait de jouer en NM1 toute l'année et d'être confronté à des difficultés plus importantes toute la saison. Cela concrétise tout un parcours, celui aussi des joueurs qui ont passé trois ou quatre ans au sein du PFBB, qui peuvent se rendre compte que le travail effectué au quotidien paye quand on les remet dans leur catégorie d'âge. On a montré notre capacité à durer dans les efforts, tout au long de chaque match de la compétition. Au bout du compte il y a des écarts importants mais ce n'était pas écrit d'avance, et ça vient du fait qu'on a épuisé nos adversaires. Ce qui a fait la différence également, c'est aussi un groupe de 12 joueurs qui ont tous apporté leur contribution à la performance. Ce qui n'était pas forcément le cas de tous nos adversaires.

Pouvez-vous revenir sur les performances de Noah Penda et Melvin Ajinça, élus dans le meilleur cinq du tournoi ?
Je suis très content pour eux, c'est mérité. Ce sont des joueurs qui travaillent beaucoup, qui réalisent une saison remarquable en NM1. On aurait pu ajouter Rayan Rupert qui a aussi fait un très bon tournoi à Varese, très complet.

Un autre français s'est aussi illustré en Italie : Zaccharie Perrin, MVP du tournoi. Que pouvez-vous nous en dire ?
C'est un joueur que nous avons eu en Equipe de France jeunes l'été dernier au Challenger U18, qui est très intéressant. C'est une super nouvelle, il a réalisé un excellent tournoi sur son poste de jeu où il a été vraiment dominant. Cela montre encore la bonne santé du basket français, que ce soit le Pôle France, lui au travers de sa prestation, mais aussi LDLC ASVEL qui participera aussi au tournoi final.

Justement fin mai à Berlin (Allemagne), quels sont les espoirs du PFBB pour cette étape finale de l'Euroleague juniors ?
On va bien se préparer pour l'échéance de fin mai, y aller avec de l'ambition avec toute l'équipe. Le niveau sera encore bien plus élevé. On a encore beaucoup de travail avant de dire si on a les capacités ou non de gagner. En tout cas, c'est super de retrouver deux équipes françaises là-bas. Pour nous entraîneurs nationaux, ça confirme encore qu'on a un réservoir de jeunes joueurs plus qu'intéressant. Et que l'alchimie de tous ces talents nous permettra j'espère, de réaliser un bel été avec les Equipes de France jeunes. 

Stats & résultats : cliquer ici