Preview NM1 [7/10] : Orchies veut briller, l'appétit viendra en mangeant pour Boulogne et Cergy-Pontoise

La saison 2022-2023 du troisième échelon français masculin reprend très bientôt, l’occasion de faire un tour des 28 équipes qui composeront la division avant la reprise de la compétition le 26 septembre prochain. Aujourd’hui, un autre focus sur la poule B avec le SOM Boulogne, le BC d’Orchies et Cergy-Pontoise Basket-Ball.

Le SOM Boulogne repart sur de nouvelles bases cette saison. La défaite au premier tour des play-offs contre Rueil (0-2) lors de l’exercice précédent a mené à des changements en interne. Thibault Wolicki parti à Loon-Plage, c’est son adjoint Mike Gonsalves qui a repris les rênes de l’équipe. Pour aborder les mois à venir de la meilleure des manières, le nouveau technicien a dû remodeler le groupe boulonnais. Six joueurs sont partis, dont Mickaël Var le second meilleur scoreur de l’équipe, et ont été remplacés en conséquent. Ainsi, l’intérieur Luka Nikolic est arrivé en provenance de Tarbes-Lourdes, Thomas Vincent a débarqué dans le Pas-de-Calais après une saison aboutie à Avignon, Cheikh Gassama et Vanley Meité ont fait le choix d’apporter leur expérience acquise du côté de La Rochelle et Pierre Truffert a fait le court voyage le long de la Manche depuis Le Havre. Un roster refaçonné qui aura tout de même des garanties puisque Malcolm Gountas, Wendell Davis et Matthias Flosse, trois leaders offensifs, sont restés à Boulogne-sur-Mer.

Si cinq défaites ont ponctué la préparation du SOMB, le vécu collectif est à faire mûrir et le potentiel de ce groupe est encore à explorer. Le club s’est d’ailleurs imposé contre Caen lors du premier tour de Coupe de France (77-70) pour la reprise des rencontres officielles. « Le prochain objectif est de gagner dix matches en championnat, le plus rapidement possible. Si on les gagne, tant mieux, on passera ensuite au cap suivant. Mais on ne parlera pas d’un but de fin de saison avant de gagner dix matches », a récemment déclaré le coach (radio6). Les Boulonnais avanceront donc étape par étape cette saison, à voir jusqu’où tout cela peut les mener.

Le Basket Club d'Orchies a dernièrement connu quelques événements similaires à ce qu’a pu vivre son voisin des Hauts-de-France. D’abord, une défaite au premier tour des play-offs en avril dernier contre La Rochelle (0-2), futur promu en Pro B. Ensuite, un nouvel entraîneur a débarqué puisque Ludovic Pouillart est arrivé de Rouen. Intronisé dès mai, ce-dernier a complètement refaçonné l’effectif sous la houlette du président Frédéric Szymczak. Neuf nouveaux joueurs sont arrivés, soit de NM1 (Mike Benhamed, Glenn Duro, Anthony Prugnières, Aurélien Rigaux, Thomas Van Ounsem), soit de Pro B (Dahaba Magassa et la jeune révélation Romain Hoeltzel), soit de l’étranger (l’ancien MVP de Pro B Joe Burton et Augustinas Venckus). Ajoutées à cela, l’éternelle présence de Joffrey Verbeke, au club depuis 2005.

« Nous n'avons pas forcément recruté des joueurs connus, mais avec un potentiel. C'est un mélange entre des jeunes et d'autres plus expérimentés dont certains connaissent le niveau d'exigence du coach », déclarait en début d’exercice le président dans la presse locale (La Voix du Nord). Si le niveau d’exigence a été élevé en interne, c’est parce que le club vise une montée en Pro B dans les années à venir. « Pour cette saison, l'idée est de figurer dans le haut de tableau dès le départ, et d'être parmi les cinq premiers à l'issue de la première phase », a-t-il poursuivi. Voilà les futurs adversaires de la poule prévenus.

Cergy-Pontoise Basket-Ball a sans doute connu la plus belle saison de son histoire l’an passé. Pourtant sortis par Lorient en quart de finale des play-offs, les Spartiates ont alors atteint un tour qu’ils n’avaient jamais touché du doigt. Débarqué en NM1 en 2021, le club présidé par Amara Sy poursuit sa structuration afin de se stabiliser dans la division. Durant l’été, de nouveaux joueurs ont signé, à commencer par Thomas Hanquiez, lui qui a pris part à cinq rencontres dans l’élite l’an passé au Portel. Avec lui, un autre élément ayant gouté à la première division professionnelle est arrivé. Loïs Gendrey intègre l'effectif en provenance du Paris BasketBall. Le scoreur Adrien Thimon (ex-Toulouse) et l’ancien pensionnaire du Pôle France Johan Randriamananjara (ex-Quimper en Pro B) sont venus renforcer les postes 2 et 3. Stabilité oblige, un noyau dur composé de Mamadou Sy, François Kuyo, Mohamed Koné et Djibril Akobi a prolongé l’aventure cergypontaine.

Encore en rodage, le Cergy-Pontoise BB peut espérer poursuivre sur sa bonne dynamique. Si la défaite de la veille contre Champagne Basket, équipe de Pro B, témoigne de la différence de niveau entre les deux écuries (58-85), elle laisse néanmoins entrevoir des signaux positifs notamment du côté des recrues. Premiers éléments de réponse dès mardi prochain avec une opposition contre Andrézieux en terres ligériennes pour la reprise de la NM1.

Rendez-vous demain pour une nouvelle preview de la poule B de Nationale Masculine 1 dédiée cette fois-ci à Kaysersberg, Mulhouse et Besançon.