Preview NM1 [1/10] : La Bretagne, ça vous gagne

La saison 2022-2023 du troisième échelon français masculin reprend très bientôt, l’occasion de faire un tour des 28 équipes qui composeront la division avant la reprise de la compétition le 26 septembre prochain. Aujourd’hui, cap sur les trois représentants bretons du championnat.

Garder l’ossature solide de l’équipe qui lui a permis d’atteindre les demi-finales de play-offs pour aller plus loin cette saison, c’est le maître mot qui a guidé le recrutement de Philippe Maucourant et du CEP Lorient cet été. Véritable prétendant à la montée la saison passée, malheureusement défait aux portes des finales des play-offs par Mulhouse, son ambition n’a pas changé. Malgré le départ de deux cadres de l’équipe (Sébastien Cape vers Rennes et Bali Coulibaly vers Poitiers), les Cépistes ont rallié à leur cause trois nouvelles recrues très intéressantes avec l’arrivée d’Hugo Suhard, joueur référencé de la division en provenance du Havre, Quentin Losser, débarqué de Denain (Pro B) et Pape Beye, ancien joueur de Saint-Vallier (Pro B), bien connu dans la division avec un passage par la Charité.

Cette saison, le club semble mettre plus que toutes les chances de son côté avec une raquette XXL, l’expérimenté Ibrahim Saounera à la baguette ainsi qu’un début de préparation très précoce, avec une reprise début août comme l’explique Philippe Maucourant au Télégramme « C’est tôt par rapport à d’autres équipes du championnat. Mais on veut se donner les moyens de nos ambitions ».

Malgré des matchs amicaux peu concluants (3 défaites en 3 rencontres), il faudra faire attention cette saison au CEP Lorient, qui jouera des coudes, pour enfin accéder à l’étage supérieur.

De son côté, l’ambitieux club de l’URB Rennes a les crocs. Interviewé par une télévision locale, l’ex-lorientais Sébastien Cape semblait annoncer la couleur avec le Top 5 dans le viseur, malgré un une saison passée où l’URB a lutté pour le maintien, en dépit de belles performances en début d’exercice. Pascal Thibault pourra s’appuyer sur un effectif étoffé avec les arrivées d’un duo d’arrière référencé du troisième étage national, avec Cape et Ibrahim Sidibé, les deux recrues ayant déjà évolué côte à côte en Pro B, à Caen. En plus de ces deux ajouts, on pourra compter sur le retour de Rémi Dibo, privé de compétition la saison passée en raison d’une blessure, ainsi que sur l’ajout de l’international jeune, Guillaume Eyango, médaillé à la Coupe du Monde U19 en 2021, et de l’Américain Leo Behrend, en provenance de deuxième division allemande.

« Nous avons construit un nouveau projet, construit l’équipe au mieux et de l’osmose entre les joueurs, de leur adhésion à ce que nous proposerons, viendra notre réussite », a insisté Pascal Thibault dans Ouest France. Déjà bien en place et laissant transparaître une belle cohésion d’équipe, les Rennais font preuve d’une organisation bien en place avec 3 victoires sur 4 rencontres en préparation dont une démonstration totale face à Challans (104-73).

Même montée en régime du côté de l’Aurore Vitré Basket. Nouvelle saison, nouveau staff : Julien Cortey s’en est allé, Fabien Calvez est arrivé. Joueur référencé de la division, après avoir fait des aller-retours entre la NM1 et la Pro B pendant 11 saisons, c’est désormais sur le banc que s’exprime le natif d’Evreux. En provenance de Charleville-Mézières (NM2), après avoir été notamment assistant avec les Flammes Carolo Basket (LFB), Fabien Calvez tentera donc de passer encore une étape avec le club breton. Comme celui-ci l’exprimait auprès de Ouest France, « Je ne suis pas venu ici pour tout révolutionner. Mon objectif sera de travailler sur la continuité, de garder une base de joueurs déjà présents au club et d’apporter aussi ma petite touche personnelle. J’aime le partage du ballon, donner des responsabilités à chaque joueur et offrir aussi du spectacle aux supporters. ». Attelé au recrutement depuis l’annonce de sa signature en mai dernier, étape qui représente 90% de la saison selon les dires du technicien breton, de belles signatures font leur arrivée à Vitré, alternant entre jeunesse et expérience. Double Champion de France avec l’ADA Blois (Pro B et Espoirs Pro B) la saison passée, Hugo Bequignon fait son arrivée tout comme Killian Incrédule qui évoluait la saison passée à Tarbes-Lourdes. A leurs côtés, deux anciens du centre de formation de la JDA Dijon débarquent, Tom Hyenne (Andrézieux-Bouthéon) et Vladimir Ilic (GET Vosges) ainsi que deux habitués de la division en la personne de Calvin Jubenot (Tarbes-Lourdes) et Noah Burell (Les Sables-Vendée). Associés à la base déjà solide présente la saison passée (Louis Prolhac, Vincent Fandelet, Romain Grégoire ..), l’effectif vitréen laisse déjà entrevoir de très belles choses pour l’exercice 2022-2023, de quoi peut-être améliorer leurs performances de la saison passée, malheureusement clôturée pour eux aussi par Mulhouse au premier tour des play-offs.

Rendez-vous demain pour une nouvelle preview de la poule A de Nationale Masculine 1 dédiée cette fois-ci, aux deux formations vendéennes de la division, Challans et les Sables d’Olonne.